Du fromage

mercredi 30 juin 2004

Veille

Certains recherchent ils la recette de la tartiflette en anglais ? Le blog devient internationnal...

Bon sur ceux je met le blog en veille. Soyez sages mais pas trop. tia

Et m'attendant vous pourez tout de même écouter de la bonne miousique puisque une sympatique initiative du petit label "Small Axe" vous permettera d'ecoutez une vingtaine de chansons ska.

"La musique est faite pour etre ecoutée, pas pour etre consommée"



Démoulé par Tartiflette à 00:12 - C'toi l'15 commentaires - Permalien [#]

mardi 29 juin 2004

Coiffeur

    Un soir... sur internet.... alors que j'ai 50 000 trucs a  faire........
[Le  bougre a abandonné, ma fiertée est sauve]
                                  ==->> logomega <<-==
  J'ai pri des cours chez Barbabé  pour la ligne (de coca) précedente...

         

Démoulé par Tartiflette à 00:00 - C'toi l'14 commentaires - Permalien [#]

lundi 28 juin 2004

Les aventures de Barnabé

Aujourd'hui, tartiflette corporation vous propose de (re)découvrir les cultissimes aventures de barnabé sur internet... ici =->¤clic¤<-=



Démoulé par Tartiflette à 14:42 - C'toi l'1 commentaires - Permalien [#]

vendredi 25 juin 2004

OVNI

      
Voici ce que j'ai trouvé tout a l'heure dans ma plage de sable vert [Bon ok, dans mon herbe mais y'avait pas de mini kiss cool...]
Ma question : qu'est ce ? Je ne sais guère...

Démoulé par Tartiflette à 20:10 - C'toi l'21 commentaires - Permalien [#]

lundi 14 juin 2004

Apres Election - Remerciements

J'aime ce gouvernement qui écoute les français.. Aucune réaction après 3 énormes défaites.. Très démocratique..

Et ce président qui se dit gauliste.. S'il l'était vraiment, il aurait déjà démissioné depuis longtemps (ces memes branlées, la dissolution raté de l'assemblée en 97, les multiples affaires, ...)

Petite reaction très juste d'après election vu sur un blog :
"Dans la consultation électorale du 13 juin, il est absolument nécessaire d'adresser des remerciements à toute une série de personnes.

En premier lieu, il convient de congratuler TF1 qui, par sa programmation particulièrement avisée, nous a fait comprendre que regarder vautrés sur un canapé 22 garçons en short courir derrière un ballon est plus important que de s'informer des résultats de l'élection des députés qui vont nous représenter au Parlement européen, unique assemblée transnationale et démocratique dans le monde.

Merci au groupe public France Télévision pour avoir consciencieusement occulté l'importance du scrutin en orchestrant une surenchère sur la glorification du passé plutôt que d'aborder les problèmes européens du présent ou de questionner notre avenir commun. Les téléspectateurs de France 3 en particulier auront apprécié les interprétations des correspondants permanents en direct de Lille, Bordeaux ou Brest. Il est vrai que Varsovie, Berlin, Rome, Prague ou Londres sont malheureusement hors de portée des ondes hertziennes. Merci aux fins analystes qui posent la brûlante question de savoir si Raffarin va rester ou non. "Mais que va faire Chirac ?". C'est vrai ça, en voila une question européenne. Comme si cela allait révolutionner l'Union européenne et ses 455 millions d'habitants de savoir ce qu'il va faire, le Jacquot, de son bossu ?

Merci aux éxégètes des sondages d'avoir annoncé la vague bleue qui recouvre le Parlement. Merci de nous dire qu'il est rare qu'un pays qui traverse une grave crise politique se rende en masse aux urnes comme c'est le cas en Pologne. Au fait, merci de nous avoir indiquer que les 2 principales forces politiques gagnantes sont Samoobrona (paysan ultra-nationaliste) et la Ligue polonaise des familles (nationaliste ultra-catholique).

Merci à la SOFRES, à BVA, à IPSOS et consorts de ne nous avoir délivré exclusivement les résultats en France. Parce que, c'est bien connu : "la France, c'est l'Europe et l'Europe c'est la France".

Merci aux principaux dirigeants politiques d'avoir abordé dans la campagne électorale la question des perspectives financières (le budget européen quoi !) pour 2006-2013, la politique industrielle, la Constitution européenne (son contenu ainsi que ses mécanismes de révision et de ratification) ou la liberté de s'installer et de travailler ailleurs en Europe. Les électeurs ont pu se déterminer en toute connaissance de cause.

A bon entendeur, salut !"

Vu ici.

Démoulé par Tartiflette à 20:36 - C'toi l'3 commentaires - Permalien [#]

samedi 12 juin 2004

Vote

Aller, malgré le blocos médiatique (4 minutes parlant des élections sur 3 jours sur france 2 contre 23 en Espagne par exemple... après on s'étonne que ça n'intéresse pas..) Dimanche, c'est les élections..
  Aller pour prouver que tout n'est pas marchandise, que tout ne doit pas être privatisé au nom du profit..

   

La ruda
[24 images/seconde]
   Dira-t-on encore ?

Dira t'on encore « je n'croyais pas
Que pouvait compter ma voix » ?
Dira t'on encore « je n'croyais pas
Que ma voix défendait mes droits » ?
Dira t'on encore « je n'croyais pas
Que ce droit était devoir » ?
Encore et encore, les revoilà
Et parfois c'est déjà trop tard !

   Faut dire qu'ils viennent comme on hante des murs ?
   50 ans a peine, déjà il se fissurent
   Et se font les chants de la haine
   Les cancans les plus obscurs
   Au nom du sang, en rengaine
   Les slogans ne sont plus murmures

Par cieux et monts les vieux démons nous observent
Des catacombes à l'ombre de nos pas
Et si dans l'homme, un con dort, de sa réserve
Si il en sort, des condors il sera le repas
Qu'on ne les voit pas, ils sont là
Qu'on ne les voit pas, ils sont là
Planent et tombent sur la proie

   Diront ils encore « je n'croyais pas
   Qu'ils allaient salir l'histoire » ?
   Diront ils encore « je n'croyais pas
   Qu'on ouvrait la boite de Pandore » ?
   Diront ils encore « je n'croyais pas
   Qu'ils rêveraient d'ire et de gloire » ?
   Encore et encore, on en est là
   Savent ils pourquoi autant sont morts ?

Faut-il qu'ils viennent comme on traîne une blessure ?
La plaie ouverte à peine que les hyènes accoururent
Les diseurs de bon aventure
Les bonimenteurs obscènes
Qui rassérènent et rassurent
Les bonnes gens de bonne graine

   Faut il qu'on ait la gueule dessus
   Pour qu'on sente ce qu'est l'extrême ?
   Faut il rependre les pendus
   Pour finalement qu'on comprenne
   Que la liberté est un dû
   Et que ça vaut bien la peine
   D'honorer ceux qui l'ont voulu
   Contre ceux qui le gangrènent ?

Diront on un jour « je n'pensais pas
Mais on pensait pour moi » ?
Diront ils un jour « je n'croyais pas » ?
Diront ils un jour « je n'croyais pas » ?

      

Démoulé par Tartiflette à 09:58 - C'toi l'1 commentaires - Permalien [#]

lundi 7 juin 2004

Bye le cow boy


LOS ANGELES (AFP) - Bien que surnommé le "grand communicateur", le président Ronald Reagan, qui vient de mourir à l'âge de 93 ans, était aussi le roi des gaffes, les siennes n'ayant heureusement jamais eu de graves conséquences. Les Américains n'ont pas oublié le 11 août 1984, lorsque le chef de l'Etat, qui se préparait à un discours radiodiffusé dans son ranch de Santa Barbara en Californie, a déclaré, sans réaliser que les micros étaient déjà ouverts: "Chers compatriotes, je suis heureux de vous annoncer que je viens de signer un décret prévoyant d'effacer l'Union soviétique de la carte pour toujours. Nous commencerons le bombardement d'ici cinq minutes". Malheureusement pour lui, le message fut diffusé sur les ondes.

Deux ans plus tôt, il s'était déjà fait remarquer lors d'un dîner offert en son honneur à Brasilia, où il avait porté un toast au "peuple bolivien". Se rendant compte de son lapsus, il avait tenté sans succès de se rattraper. "C'est là où je me rends ensuite", avait-il dit. Pas de chance: Brasilia se trouve au Brésil et sa tournée le menait ensuite en Colombie, au Costa Rica et au Honduras.

En 1980, voulant contrer le président sortant Jimmy Carter dans le domaine de l'environnement, l'ancien acteur avait affirmé que "les arbres provoquent plus de pollution que les automobiles". Sa déclaration avait poussé des étudiants à demander de façon sarcastique un programme gouvernemental de déboisement.

Une fois élu, Reagan avait annoncé avec fierté: "Nous tentons de parvenir à une hausse du chômage et je crois que nous y arriverons". Le taux de pauvreté du pays "a commencé à baisser, mais il continue à croître".
Des déclarations irréfléchies ont à plusieurs reprises obligé ses conseillers à intervenir pour éviter une catastrophe. Ainsi en 1987 lorsqu'il a déclaré que "le dollar pourrait encore se dévaluer par rapport aux autres devises", alors que son administration affirmait que tout recul du dollar serait "contreproductif".

Ces gaffes ont souvent été expliquées par l'âge de Reagan, élu pour la première fois à 69 ans. Il était connu pour dormir durant les réunions de son administration et avait même fait un petit somme lors d'une entrevue avec le pape Jean Paul II.

Le président tentait de sortir de ces situations embarrassantes avec son sens de l'humour, en tirant partie de sa vieillesse. "Je ne vais pas faire de l'âge un thème de campagne. Je ne vais pas exploiter la jeunesse et l'inexpérience de mon rival à des fins politiques", avaitt-il dit en plaisantant lors d'un débat avant sa réélection en 1984 face au candidat démocrate Walter Mondale.

L'ancien président n'était pas doué non plus pour se rappeler des noms et lds citations. Il avait appelé la princesse Diana "Princesse David" et avait dit de son prédécesseur Gerald Ford qu'il était "communiste" alors qu'il voulait dire membre du Congrès.

"Les faits sont stupides", avait-il affirmé en tentant de reprendre une citation du deuxième président des Etats-Unis, John Adams, qui avait dit "les faits sont tenaces".
Répondant aux critiques en 1980 après avoir confondu "dépression" et "récession", Reagan avait affirmé en public: "On m'a dit que je ne pouvais pas utiliser le mot dépression. Je vais vous donner la définition. Une récession c'est quand votre voisin a perdu son emploi et une dépression c'est quand vous perdez le vôtre. La reprise, c'est quand Jimmy Carter perd son poste".

Pire que bouche ? Mmm, y'a un rude combat !

Démoulé par Tartiflette à 22:25 - C'toi l'2 commentaires - Permalien [#]

samedi 5 juin 2004

Anti Productivité

Attention ! Que tous ceux qui revisent en ce moment ne cliquent pas sur ce lien !

http://www.kiteretsu.jp/on/tontie/index.html


UMFM

Démoulé par Tartiflette à 13:36 - C'toi l'27 commentaires - Permalien [#]

mardi 1 juin 2004

Comment on fait un enfant ?

Hier soir, pendant ma nuit [je révisais hardement bien évidement mais je bifurquais furtivement sur la toile.. pour rechercher des informations sur le théorème du bizou] je lut ceci.
Et je fut explosé de rire, [ptdr comme dirait les net-mans]. Ces personnes allemande [est ce un hasard] très "catholique" [cela conforte mon haute opi (oi)gnon] étaient mariés depuis 8 ans et se demandaient comment avoir des enfants !
  J'avais déjà lu ça dans Marianne mais j'ai quand même rigolé. J'en ai parlé au "Bercha Couple" [ça fra 50 euros pour la poub] afin de les informer de ce fléau, sait-on jamais..? Peut être vivent-ils également dans l'ignorance ?? Aller, un ptit bébé bercha svp !!
  J'en ai également parlé à Cynic , c'est mon amoureux mais notre relation reste terriblement plato nique.
  J'ai également lu ceci : http://miss-information.net/blog/archives/000619.html
  Ce site regorge vraiment de choses toutes plus intéressantes les unes que les autres..

 


 

  Aller, je retourne à mon étude poussé du sili conne devant jenna meets briana

 

 

             

Démoulé par Tartiflette à 15:35 - C'toi l'6 commentaires - Permalien [#]